Search

Et si l’attentat de Niambalang était à la fois un acte « terroriste » et de la poudre aux yeux ?…

Suite à la tuerie de Boffa-Bayottes, le 6 janvier 2018, où quatorze personnes avaient été massacrées par des hommes armés non identifiés à ce jour, l’armée avait envoyé des renforts en Casamance, suivis immédiatement de bombardements et de pilonnages à vue, en direction des bases réputées répondre du chef de guerre du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC),... Lire...