Search

Pourquoi Robert Sagna a-t-il tenu à répondre à une question qui ne lui a pas été posée et qui ne saurait de toute façon se poser ?

La Casamance a l’institut de recherche qu’elle peut, ou qu’elle mérite : le GRPC, pour « Groupe de recherche pour la paix en Casamance », dirigé par Robert Sagna. Sa dernière prouesse en date, sinon sa trouvaille ultime, se veut triviale et sulfureuse, tout à la fois. « La Casamance n’est pas une propriété exclusive des Ajamaat », fulmine-t-il contre les Joola et notamment le... Lire...