Après l’hôpital, René Capain Bassène retourne en prison

Posted by on 10/08/2018 3 h 34 min
Tags:
Categories: La lorgnette

Comme nous l’avions annoncé ce matin, René Capain Bassène a été évacué ce matin à l’hôpital régional de Ziguinchor. Selon une source médicale, il souffre de problèmes de vision.

Une autre source qui s’est confiée à exclusif.net révèle que depuis un moment, le journaliste et écrivain ne parvient plus à lire. Il l’a d’ailleurs signalé sans gain de cause et hier la situation a empiré au point d’avoir de réelles difficultés de voir à plus de 5m.

Aux dernières nouvelles, il a été ausculté et ramené à la MAC de Ziguinchor. Il n’a reçu aucun soin, juste une prescription d’ordonnance. Cité dans la tuerie de Boffa, René Capain attend toujours son face à face avec le nouveau juge d’instruction.

Il faut le rappeler jusque là, il n’a jamais rencontré le juge ni ses avocats et mêmes les visites sont restreintes au strict minimum des liens de sang depuis bientôt 3 mois.

Le journaliste René Capain Bassène et 20 autres personnes on été inculpés par le juge d’instruction du 2e cabinet pour les délits que voici : association de malfaiteurs, détention d’arme de première catégorie sans autorisation administrative préalable, participation à un mouvement insurrectionnel, assassinat, vol en réunion avec port d’armes et usage de violences et de séquestration illégale.

Ainsi, la Maison d’arrêt et de correction du Camp Pénal de Liberté 6, accueille le très célèbre Oumar Ampoi Bodian, né le 03 janvier 1979.

Outre Ampoi, cet établissement pénitentiaire aura d’autres pensionnaires comme : Abdou Sané, né le 12 avril 1984 à Touabacouta ; Landing Sané dit Térema, né le 18 février 1971 à Ziguinchor ; Adama Diémé, né le 14 décembre 1972 ; Alphousseyny Badji, né en 1979 à Toubacouta ; Nfally Diémé, né le 15 juin 1971.

Six personnes iront à la Maison d’arrêt de Reubeuss. Il s’agit de : Cheikh Oumar Diédhiou, né le 10 janvier 1979 ; Mamadou Lamine Diémé, né le 10 juin 1989 ; Alioune Badara Sané, né le 6 mars 1989 ; Tombon Arona Badji ; né le 2 janvier 1980 à Toubacouta ; Moussa Diédhiou, né le 2 mai 1966 à Toubacouta ; Papya Sané dit Daguene, né le 31 décembre 1958 à Toubacouta.

Les nommés Jean Baptiste Badji, né le 5 juin 1957 à Bourofaye Diola et Fodé Mady Tall dit Vieux, né le 25 septembre 1958 dans la même localité sont transférés à la Maison d’arrêt et de correction du Cap Manuel.

Enfin, la Maison d’Arrêt et de Correction du Pavillon Spécial accueillera Seydi Sané, né le 31 décembre 1938 à Toubacouta et Mamadou Lamine Sagna dit Dou, né le 31 décembre 1962 à Bourofaye.

dakar92.com
06.10.2018