Search

Aucune compétence casamançaise dans la gestion des ressources conflictuelles entre le Sénégal et la Guinée-Bissau

Aucune compétence casamançaise dans la gestion des ressources conflictuelles entre le Sénégal et la Guinée-Bissau

Le communiqué de presse ci dessous est du Cercle des Intellectuels et Universitaires (CIU) du MFDC.
Leur sortie interpelle tout un chacun sur la manière dont est gérée la coopération et la gestion des ressources conflictuelles (mines, pétrole, gaz, alieutique… voire même eaux et forêts à l’avenir) entre le Sénégal et la Guinée-Bissau.

Comment peut-on imaginer mettre fin à la conflictualité quand on gère les sources et ressources conflictuelles sans les Casamançais qui sont finalement au cœur de la problématique?

Nous avançons cette interrogation, parce que nous pensons que ce communiqué du CIU du MFDC, pose comme problème l’absence des populations concernées dans la prise de décisions pour elles. 

En tous les cas, l’absence d’écoute et le mépris envers les populations, tel qu’on le voit aujourd’hui avec le Zircon, on le verra demain quand il s’agira de pétrole et gaz entre la Gambie – Casamance – Guinée-Bissau…

Communiqué de presse.
Objet : Le Sénégal signe en cachette des contrats d’exploitation du pétrole et du Gaz de la Casamance

Il y a quelques jours, en catimini, loin des projecteurs, sous le signe de l’opacité qui caractérise la gouvernance de Macky Sall, notamment sur la Casamance, une délégation de haut niveau de la Guinée Bissau a tenu des séances de négociations avec le gouvernement du Sénégal autour du pétrole et du gaz gisant au large de la Casamance.

Ces négociations avaient pour objet la signature d’accords d’exploitation du pétrole. Il faut rappeler qu’en 1993-1994, le Sénégal et la Guinée Bissau avaient trouvé un accord sur le brut prévoyant 15 % de part attribuée à la Guinée Bissau.

Aujourd’hui, elle en réclame plus.
Cela est motivé, entre autres, par la découverte de gisement de gaz au large de la Casamance, en plus du brut. Les compagnies engagées sur le marché du pétrole et du Gaz Casamance sont Petrosen, Total et Africa Petroleum.

Le processus de signature de contrat évolue dans le plus grand secret à l’insu du peuple sénégalais et casamançais. Le Sénégal a même commencé l’exploitation du pétrole.
Tant dis que le gaz fait encore l’objet de négociations. La Guinée Bissau refuse de céder et exige une renégociation. Sa position de force et son moyen de pression se trouve être le conflit en Casamance et l´allié potentiel qu´elle peut y trouver.

Le Mfdc, son aile armée, le peuple en lutte, dénoncent la signature de contrats á leur insu.
Ils rappellent à toute entreprise signataire de contrat sur les ressources pétrolières et gazières, que la Casamance est en conflit politique.

Entre autres motifs de sa lutte pour le droit à l’autodétermination, figure le pillage et la gestion népotiste de ses ressources naturelles, ainsi que la déstructuration de son modèle économique qui lui a garanti son sens élevé de l’indépendance.

Les populations de la Casamance rejettent toute exploitation de leurs ressources minières, pétrolières, gazières… sans au préalable la résolution politique du conflit qui les opposent à l’État du Sénégal. Car ils ont une vision du développement qui se nourrira certes de ses ressources, mais qui rompra radicalement avec le modèle jusqu’ici imposé à la Casamance.

A nos frères de la Guinée Bissau, nous réaffirmons notre solidarité dans leur posture de partage et d’exploitation équitable et juste des ressources gisant sur nos larges communs.

Une Casamance en lutte, dotée d’une vision différente en matière de développement, capable de mettre ses ressources au service du développement, voit en la Guinée Bissau un allié stratégique susceptible de faire profiter nos peuples des bienfaits de leurs ressources.

Attika est aux aguets pour tout ce qui touche la protection et la sauvegarde des ressources forestières, minières de notre territoire. Sa mission est certes la libération de la Casamance, mais aussi de préservation des moyens devant servir à la construction du nouvel Etat-nation casamançais. Alors, toute la Casamance en symbiose avec lui !

Fait en Europe le 18 -08- 2018.
Le CIU du MFDC

Related posts