Incendie du « Marché Tilène » Ziguinchor, autre preuve du saupoudrage étatique en Casamance

Posted by on 08/12/2018 10 h 15 min
Tags:
Categories: Blog

Un feu d’une rare violence dont l’origine et la cause restent encore à déterminer de manière sûre et certaine a ravagé le marché Tilène de Ziguinchor dans la nuit du 10 et 11 août 2018.

Le marché abrite au moins 300 cantines de commerçants. Après le marché Saint-Maure, c’est le deuxième plus grand lieu public d’exposition, de vente de denrées à Ziguinchor, mais aussi d’usagers. Et la grande fête de Tabaski s’y préparaient déjà en termes d’approvisionnement des boutiques.

Le feu qui s’est déclaré tard la nuit a réveillé les habitants du quartier de même que les sapeurs pompiers à moins de 2 kms environ à vol d’oiseau, et qui avec les moyens du bord n’ont réussi qu’à assister l’embrasement total du périmètre ainsi concerné.

Il semblerait que l’État du Sénégal a beaucoup fait en Casamance. Or, les catastrophes ne cessent de se multiplier devant son indifférence totale. Si ce n’est pas du désintérêt, alors on ne saurait comprendre comment cette incapacité donc ne cesse de se traduire en mensonge politique servi aux populations..

Dieu merci, l’incendie n’a pas touché les maisons environnantes et certainement que nos parents Balantes, Joolas, Manjaques, Mancagnes…, ont dû implorer leurs fétiches pour que ce feu ne débordent pas sur les toits de leurs maisons.
Ce d’autant plus que les commerçants ont relevé que le numéro de secours des Sapeurs-pompiers ne répondait pas. Il a fallu passer par la police pour que l’intervention se fasse avec le plus un grand retard dans une région où sévit un conflit de plus de 30 ans et où les forces militaires comme paramilitaires qui sont là pour les populations devraient être facilement accessibles 24H/24 – 7Jours/7.

Secouristes citoyens utilisant un tuyau d’arrosage

En termes de réglementation de lutte contre les incendies, le marché Tilène ne semblerait pas être en règle. Les soldats du feu de Ziguinchor venus tardivement n’auraient pas réussi à utiliser la bouche d’incendie et se sont donc résignés dans l’impuissance et dans l’attente d’une assistance de leurs collègues de Bignona à plus de 30 kms de là.
Gageons qu’ils auraient même souhaiter que le ciel ouvre ses vannes de pluies à ces instants là!

Triste situation pour les usagers du marché de Tilène, triste réalité sur ce qui se passe réellement en Casamance où l’on nous donne l’impression que l’État protège les citoyens et où malheureusement, ceux qui sont chargés de cette protection ne sont pas équipés comme il faut.
Et pourtant, chaque 4 avril, on les invite à exhiber un arsenal qui ne serait donc pas aux normes !

Images amateurs incendie marhé Tilène Zig.