Un brigan sur un axe « trop bien » sécurisé

Posted by on 11/09/2018 1 h 06 min
Tags:
Categories: La lorgnette

Titre à l’origine
Insécurité en Casamance : BRAQUAGE DE HAUT VOL !
– Un individu dépouille plusieurs véhicules et prend 8 personnes en otage, avant de les libérer

Qui a intérêt à ce que la Casamance renoue avec la violence ? Une question qui taraude les esprits dans la partie sud du pays, quelques heures après le braquage audacieux d’une dizaine de véhicules perpétré ce samedi par un seul individu sur la Rn4 dans le département de Bignona.
Au cours de sa retraite, l’assaillant a pris en otage 8 personnes dont une aurait subi des sévices sexuels.

La Casamance souffre toujours.

Le braquage perpétré samedi aux environs de 17 heures sur la Rn4, précisément sur l’axe Badiouré-Mampalago au niveau de la voie qui mène vers Marsassoum et la Boucle des Kalounayes, montre la volatilité de la situation. Cette situation de ni paix ni guerre profite à certains malfrats, qui surfent sur l’insécurité ambiante.

Ce qui s’est passé samedi est tout simplement ahurissant : Un seul assaillant a réussi à mobiliser une dizaine de véhicules de transport et de particuliers ainsi que des motos Jakarta. Il a tranquillement dépouillé tous les passagers de leur argent, téléphone portable et autres matériels.

«Après son forfait, l’assaillant a pris en otage huit personnes, quatre hommes et quatre femmes. Arrivé en pleine brousse, il décide de libérer trois hommes», raconte une victime du braquage. Cet ex-otage, traumatisé par cet évènement, renchérit :

«Nous étions par la suite cinq otages qu’il tenait toujours en respect, moi ainsi que les quatre femmes. Et après plusieurs heures d’errance dans les buissons, l’assaillant, aux environs 21 heures, a pris la décision de me libérer avec trois autres femmes pour ne garder finalement qu’un seul otage (une femme). Nous avons ensuite marché jusqu’au niveau de la Rn4 où nous avons rencontré des militaires qui nous ont recueillis avant de nous conduire à la gendarmerie de Bignona pour des enquêtes supplémentaires.»

Le dernier otage, qui aurait été violé, selon une source, n’a été libéré qu’hier dans la matinée. Informées de la situation, les forces de sécurité se sont déployées au niveau de la Rn4 et aux abords des localités environnantes pour sécuriser la zone et retrouver les otages.

Un otage violé…
Ce braquage, imputé d’abord au Mfdc, survient d’ailleurs dans une période de forte accalmie avec l’espoir d’une reprise des négociations pour la paix en Casamance entre le gouvernement et Salif Sadio qui se dit prêt aujourd’hui au dialogue, à la seule condition d’avoir en face de lui des interlocuteurs crédibles.

En tout cas, l’heure de l’opération, l’appât du gain, le choix porté sur le dernier otage, une demoiselle finalement libérée au petit matin, ne constituent pas la signature des actes commis par des éléments du Mfdc. Selon des interlocuteurs, il s’agirait d’un malfaiteur plus préoccupé par son bien-être que saper le processus de paix.

Source – Lequotidien – 5 novembre 2018
Insécurité en Casamance : BRAQUAGE DE HAUT VOL ! – Un individu dépouille plusieurs véhicules et prend 8 personnes en otage