Casamance « Invicta feliz »: Un démonstration par le secteur du tourisme

Posted by on 04/11/2018 3 h 47 min
Tags:
Categories: La lorgnette

Bien évidemment, il y a un homme et son équipe qu’il faut remercier. SEM Christophe Bigot, l’ambassadeur de France au Sénégal. N’eut été sa position qui est restée constante en ce qui concerne la destination Casamance, on ne pourrait pas aujourd’hui démontrer que les ennemis d’une Casamance « heureuse et invaincue » sont ailleurs.

Agissons et prions, car la consolidation de la paix est un processus dans le long terme, pas facile donc. Cela l’Ambassade de France le sait déjà!

 

La destination Casamance affiche des taux de fréquentation satisfaisants malgré le massacre de Boffa, a révélé le coordonnateur de l’Office du tourisme de la Casamance, Tombon Gueye.

Quatorze personnes qui étaient à la recherche du bois dans la forêt de Boffa-Bayotte, ont été tuées le 6 janvier dernier.

« Les touristes étrangers comme ceux de l’intérieur n’ont pas déserté la destination Casamance malgré les récents évènements douloureux avec le massacre de Boffa (…) », selon M. Guèye.

Il intervenait dimanche à Djembéring au cours d’une cérémonie de jumelage entre la commune de Djembéring et celle de Malicounda (Mbour) en présence des autorités administratives et locales, des associations de jeunes, des groupements féminins, des troupes de danses de différentes cultures et plusieurs acteurs touristiques et acteurs de développement.

« Les informations que nous avons recueillies auprès des hôteliers et des acteurs touristiques sont très rassurantes. Les hôtels affichent presque pleins dans la zone de Cap-Skrring. Le Club Med affiche un taux de fréquentation qui avoisine les 90% », s’est félicité Tombon Guèye, par ailleurs maire de la commune de Djembéring.

« Les grands réceptifs affichent aussi des taux de fréquentation très acceptables », a poursuivi le coordonnateur de l’Office du tourisme de la Casamance qui a salué la « forte implication » des autorités dans la sécurisation des sites touristiques après le massacre de Boffa.

Source: Aps – 9 avril 18 – La destination Casamance « n’est pas afectée » par le massacre de Boffa (Coordonnateur)
« Il y a eu une implication des autorités au plus haut point avec une bonne coordination entre le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique et le ministère du Tourisme. L’Etat a bien joué toute sa partition pour permettre aux touristes de circuler en toute sécurité en Casamance », a encore dit Tombon Guèye.

Le maire de Djembéring a par ailleurs annoncé l’installation au cours du mois d’avril de l’antenne locale de la SAPCO (Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristique du Sénégal), une « concrétisation sérieuse des bonnes intentions de l’Etat pour redynamiser et relancer le secteur touristique en Casamance ».
MTN/OID/ASB