Search

CASAMANCE : LES FAITS DIVERS DE LA PAIX

CASAMANCE : LES FAITS DIVERS DE LA PAIX

Je suis très attristé par le traitement d’une certaine presse à propos de la Casamance. Particulièrement certains sites internet en quête d’exclusivité.

On détruit le tourisme d’honnêtes citoyens sans compter de fausses peurs qu’on veut y installer. Lorsque dans la précipitation, des sites écrivent que des enfants sont enlevés à Oussouye, on se dit pourquoi ces gens ne savent pas qu’Oussouye est un département.

Manifestement certains pensent que c’est un village. C’est pas étonnant dans ces conditions qu’on raconte une histoire de la commune d’Oussouye alors que les choses se passent dans le village d’Essawut. C’est pas étonnant qu’un fait divers soit mis sur la place publique pour montrer ce préjugé tenace et faux d’une basse casamance à feu et à sang. Un bracage est une occasion d’amplification.

Et le plus attristant c’est que tout est mis sur le dos du MFDC avec des illustrations photographiques tout aussi inquisitrices. Et les bonnes formules « d’éléments supposés appartenir au MFDC » de fleurir. Je crois qu’en Casamance, il existe des acteurs divers qui peuvent être responsables d’actes de violence.

Mais nous devons nous en assurer avant d’accuser gratuitement tout ou partie des protagonistes. Car le sujet est sensible et complexe et exige de la prudence. Je sais qu’il existe une presse sérieuse et vigilente qui en sait beaucoup et qui en dit moins.

Mais cette surenchère médiatique souvent démagogique sur une casamance qui gère ses lourds passifs (mines, chômage endémique, enclavement, conflits fonciers…) mais qui est en paix même si elle est précaire, est des plus inquiétantes.

Il faut juste regretter l’attentisme d’un État qui a aujourd’hui toutes les cartes en main pour impulser un vrai dialogue inclusif et sortir des tranchées et des bois.

Related posts