Search

Communiqué: Le MFDC prend en charge la protection des ressources naturelles de la Casamance

Communiqué: Le MFDC prend en charge la protection des ressources naturelles de la Casamance

Au regard de la mauvaise gestion de certains évènements enregistrés ces dernières semaines en Casamance, le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) met en garde tout en prenant à témoin l’opinion Casamançaise, celle sénégalaise et celle internationale.

1- L’arrestation suivie d’une condamnation à un mois ferme de détention des quatre (04) jeunes qui se sont opposés à la coupe clandestine du bois dans la forêt du Bayotte.

-Le MFDC dans toutes ses composantes et factions condamne avec la dernière énergie l’emprisonnement à un mois ferme de quatre jeunes membres du comité inter villageois de préservation de l’environnement.

– Le MFDC déplore la non-assistance des jeunes défenseurs de la déforestation par les partenaires comme CRS et la Plateforme des Femmes.

– Le MFDC reproche au service des Eaux et Forêts du Sénégal de planifier et d’encourager la dilapidation des ressources de la Casamance

2 – le forcing pour faire exploiter le Zircon.

         Le MFDC suit de près toutes les activités autour de l’exploitation du zircon de Niafrang à Kabadio en prendra toutes les mesures nécessaires à appliquer le vouloir des populations.

3 – La justice sénégalaise en Casamance.

         Près de 2000 morts dans le bateau le Joola, pas de jugement.

         Les crimes de l’armée en Casamance, pas de jugement.

         Expropriation des terres, pas de justice.

         Viols et exploitations des femmes, pas de jugement,

         Les évènements de Thionck Essyl ou les populations sont enfermées parce qu’elles se sont opposées aux pêcheurs qui utilisaient du matériel prohibé pour pêcher dans leur fleuve.

         Les évènements de Toubacouta ou des jeunes sont enfermés pour s’être opposés à la coupe clandestine de bois de tek

Pour tous ces faits, le MFDC prendra en charge la protection des toutes les ressources naturelles de la Casamance.                         

                      Cellule de communication du Maquis, le 15 décembre 2017
Source: Journaldupays

Related posts