Search

Décès du Général Dieng, ancien Gouverneur militaire de Ziguinchor (Casamance)

Décès du Général Dieng, ancien Gouverneur militaire de Ziguinchor (Casamance)
SENEGAL-ARMEE-NECROLOGIE: DÉCÈS DU GÉNÉRAL AMADOU ABDOULAYE DIENG
Le Général de brigade Amadou Abdoulaye Dieng, ancien chef d’état-major de l’armée de Terre, est décédé ce lundi, à l’âge de 86 ans, rapporte Radio Futurs Médias (RFM, privée).
Incorporé dans l’armée en 1952, il fut également gouverneur de la région de Ziguinchor en proie à la rébellion déclenchée par le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).
Le Général Dieng a été pendant un moment président de l’Observatoire national des élections (ONEL). Mais face à la contestation de l’opposition qui suspectait sa proximité avec le président Abdou Diouf, il avait fini par démissionner de cette instance.
OID/ASG APS – 6 août 2018

Une triste nouvelle certainement, le décès du Général de brigade, Amadou Abdoulaye Dieng, ce natif de Saint-louis que toute la ville pleure certainement la perte. 

Mais, pour beaucoup de Casamançais, c’est le symbole même de la « Terreur en Casamance ». D’ailleurs, nous comptons générer sur la plateforme, Casavvance – La Casamance aVance, tous les textes relatifs à sa disparition. Il s’agit de voir ce qui reste de lui dans la mémoire collective en Casamance.

Encore que, vu la frilosité chez certaines élites, l’envie de s’exprimer pour se libérer d’un lourd passé sera toujours réprimée par la peur des potentielles conséquences…

En tous les cas, à défaut de tels textes qui pourraient permettre de sourcer pour les tester les hypothèses du « Pardon, Dialogue, Réconciliation » que certains acteurs de la paix évoquent, nous produirons quelques archives relatives à la militarisation de la Casamance.

Un petit rappel d’un passé si récent où Ziguinchor était transformée en « Zone Militaire« , avec la nomination du gouverneur militaire Gal Amadou Abdoulaye Dieng le 22 mai 1990, et quand ZG (immatriculation) symbolisait déjà cette réalité d’une Zone de Guerre !

Cet exercice mémoriel est plus que nécessaire si l’on veut réellement parler de paix en Casamance.
N’oublions pas que le Général Dieng est celui là même qui avait introduit les femmes dans le processus de la pacification, mais avec une approche plus que pernicieuse: moralement et socialement parlant.

Mon Général, ton passage à Ziguinchor a été très lourd pour la terre de Casamance…
Partout au Sénégal et singulièrement à Saint-louis, nous te disons: Si tibit terra levis (que la terre te soit légère) !

A suivre…

Partagez vos souvenirs sur casavance.net, La Casamance aVance…
Et apprenons à pardonner !

Related posts