Search

Entre Lula et Khaf, Pierre Sané va-t-il choisir comme mission de trouver une alternative aux socialistes ?

Entre Lula et Khaf, Pierre Sané va-t-il choisir comme mission de trouver une alternative aux socialistes ?

Qu’est-ce que Lula Da Silva et Khalifa Sall ont en Commun ?
Et que vient faire la personne du Professeur Pierre Sané dans tout ceci ?

Tous socialistes…

En effet, Lula et Khaf pour reprendre leurs diminutifs politiques, sont des hommes d’Etat et des socialistes. Ils sont aussi connus pour être de potentiels candidats aux élections présidentielles dans leurs pays respectifs, le Brésil et le Sénégal.

Luiz Inacio Lula Da Silva

Le premier, ouvrier de profession, a dirigé un parti travailliste d’obédience socialiste et est devenu Président du Brésil rempilant sans problème deux mandats.

A la fin de son deuxième mandat ne pouvant se présenter successivement à une troisième candidature, c’est Mme Dilma Rousseff qui le succéda au pouvoir et qui allait plus tard le nommer chef de cabinet de la Présidence en pleine controverse judiciaire.

Le Président Lula est en effet rattrapé par la justice brésilienne qui allait le condamner pour corruption (affaire Petrobras). Condamnation qui le rendait désormais inéligible alors même qu’on le donnait déjà favori des prochaines élections présidentielles du Brésil.
Lula n’avait pas en effet perdu sa popularité…

Khalifa Ababacar Sall…

Le second, enseignant (Histoire-géo) de profession est aussi socialiste, le Parti Socialiste sénégalais qu’il n’a jamais dirigé.

Il a néanmoins présenté une liste dissidente de candidats permettant au PS sénégalais de se présenter de manière indépendante à différente élections durant lesquelles, la coalition dont faisait partie son parti derrière le président Macky Sall qui voulait préserver la coalition mécanique anti-Wade qui l’avait porté au pouvoir à la suite des élections de 2012. 
Coalition qu’il tenait par tous les moyens possibles à maintenir pour renforcer son parti, l’APR.

La dissidence de Khalifa Sall lui avait réussi, aussi bien pour la Mairie de Dakar comme pour les législatives.
Maire de Dakar, la Capitale sénégalaise de 2009 à 2018, il allait lui aussi être condamné par la justice sénéglaise et emprisonné dans l’affaire de la Caisse d’avance de la ville de Dakar; puis, révoqué de ses fonctions de Maire par le régime au pouvoir du Président Macky.

Deux populaires socialistes en prison…

Lula et Khaf sont incarcérés, et c’est depuis la prison qu’ils ont annoncé leurs potentielles candidatures aux élections présidentielles de leurs pays respectifs.

Au Brésil comme au Sénégal, les partisans des prisonniers socialistes les plus populaires des temps modernes remettent en cause le bien-fondé juridique de la condamnation de leurs leaders.

Pierre Sané, socialiste parmi les grands de ce monde certes, mais sénégalais avant tout…

Au Brésil par contre, le parti de Lula a désigné à la suite de la prononciation judiciaire de son inéligibilité M. Fernando Haddad comme son candidat.
Et il est intéressant de constater qu’un certain Pierre Sané, socialiste sénégalais, fait partie de ceux-là qui défendent la démocratie brésilienne en participant au plan international au combat pour la libération de Lula tout en cautionnant le choix d’une alternative pour le Parti travailliste à la présidentielle.
On ne peut qu’être fier de son aura internationale et au sein de la grande famille socialiste.

MM. Le candidat de Lula Fernando Haddad, Pierre Sané, Dominique de Villepin, Celso Amorin (Ministre des Affaires étrangères sous Lula), Cárdenas (Gouverneur de México)

Mais, on se dit aussi de manière tout à fait normale, que les Sénégalais et les socialistes sénégalais en particulier, aimeraient bien qu’il apporte sa « Pierre » dans l’édifice socialiste nationale, ce grand parti des Senghor qui risque de mourir de manière lâche, si ses responsables continuent à fuir leurs responsabilités politiques en se cachant derrière de petits partis sans idéologie et sans base historique réelle !

Car en effet, et Pierre Sané le sait, c’est plus qu’ironique de voir que des hommes qui se croyaient naguère plus méritant pour diriger ce « Grand Parti » qui est le parti socialiste se voient aujourd’hui tous réunis derrière un seul homme avec un petit parti, le Président Macky et l’APR; et pour lequel M.M. Tanor, Niasse, feu Ka, Sagna et bien d’autres…, font croire aux populations sénégalaises et aux jeunes générations qu’il n’y a nul besoin d’opposition à son régime, que le Sénégal se porte bien avec la coalition BBY désormais aux allures du parti unique !

Akandijack Bassène

Related posts