Gaz sans frontière – Exemple de coopération obligée ?

Posted by on 20/03/2019 20 h 30 min
Tags:
Categories: Débats


Mauritanie : Economie : Feu vert pour le démarrage d’un gigantesque champ gazier

La capitale Mauritanienne a abrité ce vendredi matin le lancement effectif de la valorisation du champ du projet gazier Grand-Tortue Hmeyim (GTA). Ce gisement, l’un des plus importants du continent a été découvert en 2015 au large des côtes Mauritano-Sénégalaises.

La cérémonie de signature de la décision finale d’exploitation s’est déroulée au Palais des Congrès de Nouakchott sous la supervision du Président Mauritanien en compagnie de son homologue Sénégalais.

Plusieurs conventions entrant dans ce cadre ont été signées par les deux pays et notamment le traité relatif aux taxes applicables aux parties intervenant dans le développement de ce champ gazier et la convention sur la commercialisation du gaz de ce champ. Le permis d’exploitation commune du champ a également été paraphé.

Présents à cette cérémonie, le directeur général de la société British Petroleum et le directeur de la société Cosmos ont signé la décision finale de la valorisation du champ gazier en question.

Pour leur part, les deux sociétés nationales Mauritanienne et Sénégalaise concernées ont signé le contrat de financement de leur contribution au développement du projet.

Notons que les Ministres du pétrole des deux pays avaient signé le 09 février dernier dans la capitale Mauritanienne un accord de coopération inter-états qui préfigurait celui signé ce vendredi à Nouakchott qui permettra au géant Américain Kosmos Energy et à la major Britannique BP de démarrer l’exploitation effective du gisement.

L’engagement de ces deux grandes sociétés constitue un indicateur rassurant de la viabilité de ce projet qui va mobiliser un financement de près de deux milliards de dollars.

En matière de chiffres, les informations avancées par le Ministère Mauritanien du pétrole et British Petroleum indiquent que les quantités découvertes sont estimées à près de 50 trillions de pieds cubes, unité de mesure de gaz liquéfié).

« C’est l’équivalent de la production totale actuelle de l’Afrique réunie pendant sept ans consécutives. C’est énorme, suffisamment grand pour couvrir 30 à 50 ans de production », selon Emma Delaney, Régional Président, Mauritanie et Sénégal.

Le Président Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz s’est félicité de la signature de cet accord en ces termes : « En décidant d’exploiter conjointement et équitablement, le gisement offshore grand tortue Hmieme, nos deux pays ont donné aux générations et futures une grande leçon de sagesse et un bel exemple de coopération fraternelle. » Et Ould Abdel Aziz d’ajouter que : « L’exploitation du gisement grand tortue/ Hmieme ouvrira à nos deux pays de nouvelles perspectives.

Toutes les mesures et dispositions nécessaires seront prises pour que nos compagnies nationales respectives travaillent en synergie et de concert avec les compagnies d’exploitation, afin que ce projet profite le plus amplement possible à nos deux peuples frères et contribue à renforcer davantage la paix, la sécurité, la stabilité, le développement et la prospérité dans notre région ».

L’exploitation du gaz offre de belles perspectives à l’économie Mauritanienne et fait miroiter de grands espoirs à une population qui attend toujours de profiter pleinement des immenses richesses que compte le pays.

Lakoom Info