«Je dis aux Casamançais: Restez déterminés, tout ira bien…»

Posted by on 12/12/2018 4 h 39 min
Tags:
Categories: La lorgnette

Après avoir procédé à la pose de la première pierre de la boucle des Kalounayes, le chef de l’Etat, Macky Sall, à décidé de boucler toutes les boucles en Casamance. La boucle des Kalounayes, la boucle du Blouf… Annonce faite par le président Macky Sall qui a officiellement lancé la seconde phase du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) à Bignona, à la mythique place Émile Badiane bondé de monde. Une forte mobilisation des populations du Fogny qui n’a pas laissé indifférent le chef de l’Etat qui déclare qu’il porte la Casamance dans son cœur.

Listant les réalisations du PUDC dans sa première phase, le chef de l’Etat estime que la deuxième phase de ce programme va contribuer à améliorer considérablement le quotidien des populations du Sud. «C’est parce que la pauvreté devenait insupportable et la demande des populations croissante que j’ai décidé de mettre en place le PUDC», dira le chef de l’Etat, le président Macky Sall qui s’engage à boucler toutes les boucles de la Casamance.

BATIR UNE ECONOMIE LOCALE DANS LES COMMUNAUTES LES PLUS ISOLEES…

Les effets bénéfiques du PUDC ont été déjà ressentis par les populations, à travers «la réalisation de pistes et la construction d’une vingtaine de forages dans la région. Parmi ses nombreuses réalisations, le PUDC a fortement contribué à la réduction des inégalités sociales et des disparités territoriales», a laisse entendre le chef de l’Etat qui dit avoir lancé des travaux importants, inauguré des ouvrages… Des populations du Sud qui verront bientôt réalisation de la boucle du Fogny, en sus des boucles des Kalounayes dont le lancement a été effectué hier et la boucle du Blouf.

La construction du 2e pont de Ziguinchor, mais aussi la ceux de Baïla et de Diouloulou, dans la région sud, seront les prochaines réalisations à sortir de terre dans cette partie méridionale du pays où une enveloppe de 300 milliards a été dégagé pour un vaste programme de désenclavement de la région sud, a déclaré le président Macky Sall. Il a décliné son ambition de bâtir une économie locale. «Je voudrais, depuis Bignona, vous réaffirmer mon ambition de bâtir une économie locale dans les communautés les plus isolées et faire de chaque homme, chaque femme, quel que soit son lieu de vie, un acteur dynamique du développement de notre cher Sénégal», a déclaré le président Macky Sall.

PHASE 2 DU PUDC: 300 MILLIARDS ETALES SUR LA PERIODE 2019-2022

300 milliards de F Cfa, c’est le budget global de cette deuxième phase du PUDC étalé sur la période 2019–2022. Il permettra, selon le président de la République, de consolider les acquis. Son lancement a parfois pris les allures de campagne électorale, surtout lorsque le maire de Bignona, dans son speech, à appelé à voter le candidat Macky Sall car, pour Mamadou Lamine Keita, les réalisations faites dans le Bignona suffisent pour que le département donne son onction au président candidat.

Même symphonie du président du Conseil départemental de Bignona, Mamina Camara, qui a exhibé les réalisations du président de la République à Bignona pour inviter les populations du Fogny à «rendre la monnaie» à Macky Sall, lors de la présidentielle 2019.
L’occasion à été saisie par les populations pour décliner certaines préoccupations qui vont de l’érection du centre de santé de Bignona en hôpital en passant par la construction de routes. Des requêtes qui ont reçu un échos favorable chez le chef de l’Etat qui s’est engagé à offrir une dizaine de km de routes à la capitale du Fogny.

«JE PRENDS DATE AVEC LA CASAMANCE…»

Le chef de l’Etat va boucler, ce lundi, dans la partie sud sa tournée de 5 cinq jours, avec le lancement de Promovilles, l’inauguration de la RN6 et la pose de la première pierre du marché Tilène ravagé par des flammes il y a deux mois. Ces programmes mettront un terme à ce périple en Casamance que le chef de l’Etat compte transformer à travers des réalisations modernes, surtout lorsqu’il termine son discours par ces mots: «cette région naturelle de Casamance va retrouver ses couleurs habituelles, sa couleur verte et sa vocation de grenier du Sénégal. L’espoir est permis non seulement pour la Casamance mais pour tout le Sénégal. Je prends date avec la Casamance, terre de mon affection, région de mon cœur».

Source Sudonline
22/10/2018
https://www.sudonline.sn