Posted by on août 12, 2020 12:36
Tags:
Categories: Rive Gauche 2 - a/Casa

COMMUNIQUE

Ce jour, Mardi 13 mai 2020, tôt dans la matinée, des combattants du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC), sous le commandement du chef de guerre Ibrahima Kompass DIATTA, ont dû faire face à une Unité de l’Armée, dans le secteur de Bissine/Bilasse, au sud-est de la Casamance, alors « sous contrôle » de celui-ci.

Des échanges de tirs ont alors eu lieu, y compris à l’arme lourde, bien perceptibles depuis Ziguinchor.

En fait, ces derniers étaient la conséquence du franchissement de la « ligne rouge » par l’Unité en question de l’Armée.

Nous osons espérer que ça n’était là qu’une méprise de la part de cette dernière, interprétée plus que de raison comme une agression délibérée par les combattants du MFDC.

Quoi qu’il en soit :

A l’heure de la guerre contre le covid-19 ;

Qui commande la nécessité d’un front commun inclusif pour y faire face ;

Qui implique par ce fait même, et de fait, la nécessité d’une trêve quant à toutes velléités d’hostilités en Casamance ;

Tous guidés, Autorités étatiques et MFDC, par la Raison, raisonnante pour le coup ;

Nous appelons les deux parties, aujourd’hui plus que jamais, à davantage de vigilance et de responsabilité.

Dakar, le 13 mai 2020.

Jean-Marie François BIAGUI

Président du Parti Social-Fédéraliste (PSF)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code