Les Indépendantistes veulent-ils négocier et souhaitent-ils sincèrement la paix ? (Partie 1)

Posted by on 12/12/2018 3 h 02 min
Tags:
Categories: Peacebuilding

Cette semaine, j’ouvre des séries de questions ouvertes mais très spécifiques sur la crise en Casamance. Je les aborderai en essayant de restituer la diversité et la complexité des questions et des enjeux dans une perspective pédagogique. Dans ce post, je parlerai des rebelles ou indépendantistes selon les terminologies consacrées par chaque partie.

J’assume cependant ma préférence pour la notion d’indépendantistes. Je ne suis pas d’accord avec leur option de se séparer du Sénégal.

Mais j’estime que quelques soient les horreurs liés au conflit armé, ils méritent notre écoute et notre respect. Dans le sillage je voudrais d’ailleurs signaler que je ne cherche absolument pas la neutralité. Je ne suis jamais neutre. Je ne cherche pas non plus à ,être M. Casamance. Les deux postures relèvent à mon avis de l’imposture.

Qui sont ces indépendantistes ?
Certains y sont depuis le début du déclenchement du conflit armé en 1982-1983. Soit 36 ans de façon ininterrompue. Ce profil pour l’essentiel est devenu vieux pour ceux qui sont vivants. Sans doute une bonne partie s’est démobilisée ou ils sont morts.

Parmi ces démobilisés, une partie à la faveur des négociations avec l’Etat du Sénégal ou sur la base d’une demande d’asiles politiques, se trouve aujourd’hui en Europe, dans les Amériques… Une autre partie est disséminée entre la Gambie, la Guinée Bissau principalement.

La démobilisation civile ne signifie pas du reste l’inactivité ou l’assumation du principe indépendantiste même s’il faut constater que certains d’entre eux ont définitivement renoncé à la revendication indépendantiste.

Nous avons d’autres profils extrémistes qui sont encore restés dans le maquis à l’image de plusieurs combattants des différents états-majors des MFDC. Un MFDC qui historiquement n’en est pas à sa première scission. Mais celui ci a presque volé en éclat avec des chefs indépendantistes qui se disputent différents fronts (nord, sud, …).

Bien évidemment, à la faveur des zones tampons et d’autres itinéraires parfois contrôlés par les MFDC parfois repris par les FSD du Sénégal, ces indépendantistes sont mobiles et peuvent être identifiés entre la Gambie et la Guinée Bissau qui en abritent une part très importante. Sans doute du fait des proximités familiales séculaires entre les indépendantistes et ces pays. Sans compter ceux qui vivent avec les villageois ou qui sont dans les grandes villes du Sénégal qui sont soit démobilisés définitivement ou qui sont en partie actifs comme combattants.

Les indépendantistes ne sont par conséquent pas tous dans le maquis. La grande partie vit avec les communautés et sont connus et reconnus par leurs parents qui peuvent tolérer ceux qui n’ont pas fait de crimes ou de tortures.

En effet, il faut signaler que parmi ces indépendantistes, certains souhaitent sortir définitivement du maquis, mais se heurtent au regard et à la vengeance des communautés. Ils sont par conséquent excommuniés et ne retourneront plus jamais en Casamance.

Il faut aussi signaler que parmi ceux qui ont quitté le maquis il en existe qui ont crée leur parti ou mouvement politique et qui souhaitent s’inscrire dans un processus de participation politique même en gardant l’étendard indépendantiste ou fédéraliste. On ne peut oublier bien entendu tous ceux qui ont des sympathies certaines pour les MDFC mais qui ont toujours souhaité être en dehors de leurs appareils.

Par conséquent on ne peut analyser les indépendantistes de façon homogène. Ils sont très divers tout comme la substance des discours qui vont de l’indépendance au fédéralisme en passant par le statut spécial. Ces indépendantistes toutes options confondues sont-ils crédibles comme interlocuteurs ou souhaitent-ils sincèrement la paix ?

Nous y reviendrons dans un autre post. Mais dors et déjà, on peut faire le constat d’une absence de données chiffrées sur ces profils. Du moins à mon niveau. Ce qui aurait pu lever des préjugés et stéréotypes sur ces indépendantistes.

NKEN
Ndukur Kacc Essiluwa Ndao
www.ndukur.com