Les onéreux falbalas de la République

Posted by on 12/12/2018 0 h 37 min
Tags:
Categories: La lorgnette

Titre d’origine
[Avis d’expert ? Ou bien une simple lapalissade ? (XIII)]
Les falbalas de la République, dites-vous !

« Aucune injonction, d’où qu’elle vienne, ne saurait contraindre la justice sénégalaise à obéir à quoi que ce soit… », dixit El Hadj Hamidou Kassé.

En effet, selon le ministre-conseiller à la présidence de la République, le gouvernement du Sénégal n’est pas disposé à « réexaminer » le procès ‘‘Karim Wade’’ tel que le lui recommande avec insistance le Comité des droits de l’homme de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Et la Première ministre, Mimi Touré, de surenchérir : « La souveraineté juridique et judiciaire des pays prime sur les avis des 18 experts (dudit Comité) qui officient individuellement ».

Non ! vous n’y êtes pas, mais alors pas du tout, Madame et Monsieur.

Car, ici, il n’est question que de droit et de légitimité ; les droit et légitimité du Citoyen sénégalais doublé d’homme politique sénégalais qu’est Karim Wade.

Or, le droit et la légitimité appellent le courage, ou plus exactement le devoir de courage. En l’espèce, le courage de lutter, de se battre. Le courage, donc, de combattre toute adversité, d’où qu’elle provienne.

Car, alors, à coup sûr, il faudra se battre pour que triomphent, enfin, le droit à un procès équitable, d’une part, et, de l’autre, le droit et la légitimité, pour Karim Wade, d’être candidat à la prochaine Présidentielle prévue le 24 février 2019. Et tant pis ! pour les falbalas de la République, que même les avocats de l’Etat dans l’affaire concernée hésitent ou peinent à endosser.

Pour autant, celles et ceux qui veulent s’y exercer, en âme et conscience, c’est-à-dire en toute connaissance de cause, devront d’abord, certainement, emboucher, pour faire leur, la trompette de Zarathoustra, qui, s’adressant à ses disciples, déclara :

« Cherchez vous un ennemi, faites votre guerre, battez-vous pour vos pensées. Et si votre pensée succombe, que votre probité chante victoire néanmoins. Aimez la paix comme le moyen de nouvelles guerres […] je ne vous conseille pas le travail, mais la lutte. Je ne vous conseille pas la paix, mais la victoire. Que votre travail soit lutte, que votre paix soit victoire ! On ne peut garder le silence et rester en paix que si l’on a un arc et des flèches. […] la guerre et le courage ont accompli plus de grandes choses que l’amour du prochain. » (Fr. Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, trad. révisée de G. Blanquis, Paris, GF-Flammarion, 1996, p. 85-86.)

Dakar, le 21 novembre 2018.

Jean-Marie François BIAGUI

Président du Parti Social-Fédéraliste (PSF)