Search

M. Guédj Diouf, comme un « Hussard noir de la République », préparerait-il un front en Casamance

M. Guédj Diouf, comme un « Hussard noir de la République », préparerait-il un front en Casamance

Au moment où les Casamançais cherchent à ce qu’on leur redonne confiance face au doute qu’ils ont sur l’administration civile et militaire, voici que le Gouverneur de Ziguinchor, le nommé Guèdj Diouf qui ne cesse de multiplier les maladresses professionnelles vient de prendre une mesure militariste pour les jeunes en Casamance.

M. Diouf, ce nouveau gouverneur a servi dans d’autres contrées du Sénégal, et c’est uniquement en Casamance qu’il a trouvé la merveilleuse idée de choisir comme urgentissime priorité d’organiser des cérémonies de lever de drapeau dans les services publics.

Le prétexte trouvé, serait de « rapprocher des populations et de partager les valeurs républicaines avec les populations en vue d’avoir une forte adhésion populaire autour du drapeau et des emblèmes ». On croirait qu’on est retourné à la coloniale !

Mais qui va-t-on faire croire aujourd’hui que, « valeurs de la République »,  « adhésion populaire autour du drapeau et des emblèmes » s’organisent d’une manière imposée (obligatoire), militariste et de surcroît sans les connaissances (enseignements) historiques préalables ? 

Le citoyen sénégalais tel que ce gouverneur l’imagine en Casamance, est certainement celui que l’on façonne en s’inspirant des lois d’une autre époque qui rappellent les missions de civisme/civilisation/assimilation. Pire, comme nos ancêtres tirailleurs, il faut s’attendre qu’un jour, les écolières, écoliers, élèves, étudiantes, étudiants en Casamance, comme les « hussards noirs de la République » blindés de gris gris, aillent partout criant « Vive la République, Vive la Nation »  face aux canons de l’ennemi….

Chiche qu’on n’y arrivera pas de cette manière .

Ce que les jeunesses de la Casamance attendent de la République, ce n’est pas qu’on leur apprenne qu’il existerait un ennemi de la Nation caché quelque part et à qui il faudrait opposer l’amour du drapeau et des emblèmes. Et qui serait cet ennemi quand on aura fini de les endoctriner … le frère d’une autre nation avec qui pourtant on a été dans la même école, université qui lui aussi chante dans sa tête et imagine dans son cœur les emblèmes de son pays?

Non, les établissements d’enseignement en Casamance accueillent plusieurs nationalités, si nous ne sommes pas à mesure de chanter l’hymne de ce qui nous rassemble, « construisons au moins la paix dans l’esprit de ces jeunes !« 

Le gouverneur de Ziguinchor (sud), Guédj Diouf, a annoncé lundi avoir décidé de délocaliser la cérémonie mensuelle de levée des couleurs à travers différents services publics, en vue de créer « une forte adhésion populaire aux valeurs républicaines ».

« En collaboration avec les forces de défense et de sécurité, nous avons décidé de délocaliser la cérémonie de la levée des couleurs. Le mois dernier, nous étions à l’école élémentaire Marie Affinko Diatta. Aujourd’hui nous sommes à l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ) », a-t-il expliqué.

Il s’exprimait à la suite de la cérémonie de levée des couleurs à l’UASZ, en présence des forces de l’ordre, des chefs de services et de plusieurs étudiants.

Cette cérémonie se tenait jusque-là dans les locaux de la gouvernance de Ziguinchor, le premier lundi de chaque mois, en présence des chefs de services régionaux et des forces de défense et de sécurité.

L’option consistant à « délocaliser cette cérémonie vise à rapprocher des populations et à partager les valeurs républicaines avec les populations en vue d’avoir une forte adhésion populaire autour du drapeau et des emblèmes », a poursuivi M. Diouf.

Le recteur de l’UASZ Courfia Kéba Diawara s’est lui réjoui de cette initiative, avant de saluer « la forte présence » des étudiants et du personnel universitaire, ce qui selon lui devrait contribuer à raffermir le sentiment d’appartenance à une même nation.

MTN/BK
Source: Aps – 9 avr18. Ziguinchor: Le gouverneur opte pour une délocalisation de la levée des couleurs dans les services publics

 

Related posts