Search

Mémorial du bateau Le Joola : Ambitions pour une œuvre à la mesure de la perte

Mémorial du bateau Le Joola : Ambitions pour une œuvre à la mesure de la perte

Le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, déplore le retard dans la construction du mémorial du bateau Le Joola, plus de 10 ans après le naufrage. Il présidait hier l’installation du comité consultatif dudit mémorial.

Un pas a été franchi dans la réalisation du mémo rial du ba teau Le Joola. Le comité consultatif de cette œuvre a été installé hier. Toutefois, le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, qui présidait la cérémonie, n’a pas manqué de s’indigner le «retard qu’il y a dans la construction de ce mémorial».

Or, à son avis, ce mémorial «s’impose à nous. Nous le devons à ceux qui sont partis, et à nous-mêmes parce qu’il sera une façon pour nous d’exorciser quelques maux liés à notre conscience de citoyens et de responsables d’Etat». M. Coulibaly s’est également désolé du naufrage, survenu dans les eaux gambiennes dans la nuit du 25 au 26 septembre 2002 : «Ce mal n’aurait dû jamais arriver dans ce pays.

Nous l’avons provoqué par notre négligence et par le comportement que nous avions, qui n’est jamais en rapport direct avec les normes standard de la conduite élémentaire d’une communauté quelle qu’elle soit». Poursuivant son
propos, le membre du gouvernement de Boun Abdallah Dionne de fustiger : «Nous ne pouvons pas rester toujours immobiles par rapport à notre responsabilité. Il faut s’engager et en finir définitivement avec le mémorial Le Joola. Nous avons trop tergiversé par le passé. Chacun de nous qui sera parti pour retrouver nos victimes aura quelque part un problème de conscience face à elles.» Et de s’interroger : «Que pouvons-nous leur dire, que depuis plus de 10 ans nous ne sommes pas encore capables de mettre en place ce mémorial ?»
C’est pour lui le questionnement majeur qui devrait guider les travaux du comité.

Le mémorial sera construit au quartier Escale, à Ziguinchor. Le comité consultatif, installé hier, aura pour mission de formuler des avis et propositions à l’attention du ministre de la Culture, en vue d’une bonne et consensuelle exécution, ainsi que d’une optimisation des résultats dans l’atteinte des objectifs assignés au mémorial. «L’œu vre et l’édifice seront à la dimension de l’immensité de la perte subie», dixit Abdou Latif Coulibaly.

Informant que le comité va engager aussi bien son ministère que les familles des victimes dans l’acceptation de ce qui sera exécuté sur le terrain par rapport au projet architectural. «Le ministère n’a pas pour vocation de définir préalablement de façon souveraine le contenu muséal de ce mémo rial. J’attends des associations qu’elles me proposent un projet muséal élaboré», appelle-t-il. Interpellé sur la date du début des travaux, il s’est contenté de souhaiter «pouvoir les démarrer avant la fin de l’année».

Saluant le projet, Moussa Cissokho, président de l’Association des familles des victimes du bateau Le Joola, estime que le naufrage est dû «à une précipitation.

C’est pourquoi nous ne nous focalisons pas sur l’immédiateté de la construction». Quid du contenu muséal, évoqué par le ministre ? M. Sow, rétorquera : «Nous avons toujours réclamé que le bateau soit renfloué, parce que c’est ce qui va nous donner le contenu muséal».

Source – Mémorial du bateau Le Joola : Latif Coulibaly veut une œuvre à la mesure de la perte
Le Quotidien, 18/07/18

Related posts