Search

MINT: Les touristes espagnoles ont menti. Elles n’ont jamais subi de viol en Casamance

MINT: Les touristes espagnoles ont menti. Elles n’ont jamais subi de viol en Casamance

Nous le disions précédemment, il y a un parfum de sabotage du « retour de l’activité touristique en Casamance ». La concurrence existe bel et bien entre les sites touristiques du Sénégal et certaines choses peu catholiques peuvent se passer. Il est très difficile de détruire l’image de la destination touristique Casamance et ce malgré l’existence du conflit armé, les touristes espagnols surtout privilégient la région. La Reine d’Espagne était d’ailleurs en visite dans la région le mois de décembre dernier (13 décembre 2017).

Or, la dernière information sur l’agression et le viol de touristes espagnols par des hommes armés avait pour conséquence d’interdire aux Espagnols cette destination qu’ils ont toujours choisi malgré les mesures de sécurité affichées par chancelleries.

Bien évidemment, on a vite fait de voir la rébellion derrière et surtout d’aggraver une situation touristique hésitante avec les atrocités de Boffa qui bien que isolées, ont quand même eu des répercussions sur la destination Casamance.

Mais nombreux sont les Casamançais qui sentaient l’odeur de l’intoxication, de la machination contre l’une des plus belles destinations touristiques de la sous-région.

Alors chères amoureuses de la Casamance, une chose à savoir, vous aurez toujours à faire face aux vrais ennemis de la Casamance, mais ne sombrez jamais dans leur intox…

———-

Aly Ngouille Ndiaye : «Les touristes espagnoles ont menti. Elles n’ont jamais subi de viol en Casamance»

On en sait un peu plus sur la rumeur de viol de touristes espagnoles qui se rendaient à Kafountine, dans le département de Bignona. Selon le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, ce viol supposé sur quatre femmes espagnoles n’a jamais eu lieu.

«Lorsque, après les réquisitions de la gendarmerie, l’expertise médicale a été faite sur une des supposées femmes, violées, il s’est avéré qu’elle n’a subi aucun viol », a-t-il dit samedi, sur Rfm. Les trois autres femmes ont refusé, selon ses dires de se faire consulter. Leministre soupçonne les ennemis de la paix en Casamance ou simplement du tourisme en Casamance d’être à l’origine de ces bizarreries.

L’ambassadeur d’Espagne au Sénégal qui avait déconseillé ses concitoyens de ne pas fréquenter temporairement la destination Casamance devrait donc changer de discours.
Source: Leral.net (Samedi 27 Janvier 2018 )

 

Related posts