Search

Une introduction au conflit en Casamance: enseignements à tirer pour la consolidation de la paix

Une introduction au conflit en Casamance: enseignements à tirer pour la consolidation de la paix

Souvent considéré comme l’un des conflits les plus longs d’Afrique, le conflit casamançais s’est progressivement mué en une situation de « ni paix ni guerre » depuis trois décennies, avec tout l’imprévisible et le flou qui caractérisent les conjonctures qui se définissent par la négative. Pour les analystes, il s’agit d’un conflit de basse intensité. Au moins deux accords de paix ont été signés mais aujourd’hui encore, nul n’est en mesure de prédire si ces différents accords ont balisé le sentier vers une paix durable et définitive.

[…]

Nouvelles perspectives

Il est possible d’établir une relation fausse entre le « Ni paix ni guerre » et la notion de conflit «de faible intensité», c’est-à-dire un conflit politiquement et militairement limité dans le seul territoire de la Casamance (et donc mis dans l’oubli par la communauté internationale). Ce terme réduit non seulement la portée géopolitique du conflit – qui a des ramifications en Gambie et en Guinée-Bissau – mais donne également l’impression qu’il n’est pas nuisible. Une telle impression réduit les perspectives de consolidation de la paix, diminuant la probabilité que l’État prenne les mesures nécessaires pour réduire les sources de conflictualités qui sont transfrontalières.

Lire la suite…

Lien: An Introduction to the Casamance Conflict: Implications for Peacebuilding

 

Related posts