Méchantes attaques

Posted by on 11/06/2018 1 h 30 min
Tags:
Categories: Blog

Beaumarchais dans le Barbier de Séville disait : « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ».
On ne peut réellement mesurer jusqu’à quel point on peut souffrir d’allégations mensongères, que lorsque l’on est personnellement visé.

Il y a une personne cachée dernière un écran, avec une méchanceté gratuite et une mauvaise foi inqualifiable, qui organise un plan pour assassiner Xavier DIATTA, sous le couvert d’un pseudonyme.

Son plan consiste à faire circuler sur la toile, une fausse biographie de Xavier par le biais dit-il d’une contribution. Seulement elle ne l’est que de nom car la haine, le mensonge, la délation transparaissent plus dans cette publication avec le seul but de me faire assassiner par rancœur interposée.

Historique

15 mars 2017. Xavier Diatta – Interpelle virulemment M. Nkrumah Sané
REPONSE au Communiqué de Mamadou Nkrumah Abou SANE : TROP C’EST TROP !!!!!

19 Mars 2017. Le Dr. Apakéna Diémé prend la défense de M. Sané
Dr Ahmed Apakena Dieme du MFDC à Xavier Diatta: « Nous sommes tous des Nkrumah Sane »

26 Octobre 2018. Sadio Banora s’en prend à son tour à Xavier Diatta
Xavier Diatta, du Rallye-guerrier à la Primature ; le parcours d’un casamanqué arriviste et opportuniste

1 novembre 2018 – Amen Bassène vient à la défense de Xavier Diatta
Après René Capain Bassène, Xavier Diatta victime d’attaques malveillantes

(Auteurs et/ou sources des articles agrégés à la fin des textes 🙂 )

L’auteur de cette contribution affirme entre autres inepties (Car depuis le titre qui me catapulte bras droit du Premier Ministre Boun Abdallah DIONE à la dernière phrase du texte, en passant par ma date de naissance, et je vous passe toute la multitude d’inepties….. rien dans son texte n’est once de vérité) que je me serais rendu coupable de génocide en 1995 dans les villages de Youtou, Effock, Kaguitte, Emaye, Kouring, Badème, Kassoulou, Ahenga et dans plusieurs autres villages casamançais.

https://casavance.net/xavier-diatta-du-rallye-guerrier-a-l…/
http://www.journaldupays.com/…/casamance-contribution-xavi…/

L’auteur qui manifestement ne connaissait pas ou faisant fi de ma spécialité et de mes anciennes fonctions dans l’Armée Sénégalaise, affirme sans ambages que j’aurais commis ce forfait sous le couvert de ma fonction de pilote bombardier au sein des forces de sécurité et de défense de notre pays.

Il précise que ma mission a consisté « à bombarder les positions d’Atika (Aile combattante du MFDC) pour permettre la progression des troupes militaires Sénégalaises au sol ».

J’avais pris la résolution de ne pas faire mériter mon attention à cette pestilentielle charogne d’auteur. Mes amis m’avaient conforté dans ma décision.

Avec le recul, j’appréhende les desseins inavoués de l’auteur. Il compte sur la vindicte populaire pour m’ôter la vie. Il planifie ainsi non seulement mon assassinat, mais aussi celui des membres de ma famille.

Je voudrais préciser ici et maintenant que non seulement je vendrai très cher mon souffle et la vie de tous les membres de ma famille, mais aussi que j’userai de toutes les voies légales pour faire face à son plan maléfique de me détruire. J’ajouterai que chaque fois qu’une tribune me sera offerte, j’exprimerai mon ressenti et mon appréciation de la question casamançaise en tant que sénégalais fier de l’être.

Si mon témoignage sur la crise casamançaise avec mon livre « Fiju di Terra, la Crise Casamançaise racontée à mes enfants » dérange, que l’on m’oppose une autre version car j’ai toujours dit que cet ouvrage est soumis à la censure de tous. Mais dans le respect des convictions de tout un chacun.

L’heure n’est pas à la justification encore moins aux réponses ligne par ligne aux élucubrations de cet universitaire à deux balles.

Par pudeur je m’interdis de me décrire ou de faire étalage de ce que j’aurais entrepris en tant que militaire ou civil dans ce pays. Je laisse mes frères d’armes, toutes les hautes autorités militaires et tous ceux qui m’ont connu ou me connaissent de dire quelles étaient les missions de Xavier au sein des forces armées (1985-2001) ou celles dans ma vie actuelle (car il semblerait que ce soit celles-là qui empêchent certains de dormir).

Je peux par contre dire sous le contrôle de mes anciens collègues de l’armée de l’Air et ceux des autres corps, que je n’ai jamais été pilote de combat, encore moins avoir pris part à une mission de destruction de quoique ce soit.

Dès lundi mes conseils prendront les mesures idoines pour que cette personne qui se sent fort derrière un clavier vienne expliquer au peuple sénégalais les contours de mon passé d’assassin. Il comprendra certainement que sur les autoroutes de la délation cybercriminelle, il y a des péages.

Source – Page Facebook Xavier Diatta
Facebook 04.11.2018

*Le titre a été modifié pour mieux refléter le contexte [Après ses attaques contre Nkrumah Sané] , Xavier Diatta dénonce la méchanceté gratuite [des affidés du premier] à son encontre…