Search

Ziguinchor: La guerre de trois (UCS-BBY-PASTEF) aura lieu

Ziguinchor: La guerre de trois (UCS-BBY-PASTEF) aura lieu

Depuis qu’il a détrôné le mythe de Ziguinchor, le ministre maire Robert SAGNA, aux élections locales du 22 mars 2009, le secrétaire général de la présidence de la république du Sénégal de l’époque Monsieur Abdoulaye BALDE, sous la bannière du Parti Démocratique Sénégalais, est devenu le maître incontestable des lieux.

Le PDS évincé le 19 mars 2012 par la deuxième alternance qui a amené Macky SALL au pouvoir, il crée son parti Union Centriste du Sénégal (UCS) la même année. Le parti au pouvoir cherche depuis son arrivée avec sa coalition à lui prendre sa base et à mettre fin à son règne.

Aux élections locales de 2014, il confirme son hégémonie en leur infligeant une défaite amère.
Depuis donc 2012 l’UCS et la coalition au pouvoir Benno Book Yakaar (BBY) mènent une bataille sans merci pour le contrôle de la ville.

Cependant, même si la coalition présidentielle semble être remise de sa défaite de 2014 avec sa victoire dans le département aux législatives de 2017, le député maire de Ziguinchor reste l’homme fort de la ville. L’arrivée d’Ousmane SONKO leader du PASTEF (Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité), parti créé en 2014, entraîne une redistribution des cartes.

Révélé au grand public par sa radiation de la fonction publique par décret n*22016-1239 du président Macky SALL en 2016. Ce jeune cadre fils du terroir a passé son premier examen politique avec sa formation aux élections législatives de 2017 où il obtient un siège qui lui a permis d’entrer à l’hémicycle. Comme le dit l’adage l’appétit vient en mangeant.

La première épreuve réussit a permis à sa formation d’y croire. Le parti se structure et s’implante progressivement sur l’ensemble du territoire national, le nombre de militants et de sympathisants ne cesse de croître. Le patron de cette jeune formation politique a choisi Ziguinchor comme sa base politique.

Pour conforter son leadership au sein de sa formation, il doit impérativement gagner dans son fief. Il gagne depuis un certain temps la sympathie et l’estime des populations de la région, il se distingue comme le seul parmi eux a manifesté aux populations de la région son soutien indéfectible par rapport à leur combat contre l’exploitation du Zircon de Gnafrang, et de façon générale contre l’exploitation abusive des ressources naturelles de la région.

Sa sortie sur Sen TV où il dénonce le manque de considération du gouvernement à l’endroit des populations de la région, a dû influencer les commerçants sinistrés du marché de Tilène qui ont débouté les Ministres Pape Gorgui NDONG et Madame Angélique MANGA responsable de l’APR dans la région et exigé la présence du Président de la République ou de son PM. Pour se racheter, le gouvernement a dépêché le PM pour rectifier le tir. chose est claire le PASTEF investit la capitale Sud par les moyens dont il dispose et ira à la conquête des suffrages des populations aux différentes élections.

La sortie des militants de la coalition BBY de Ziguinchor qui accusent Ousmane SONKO d’avoir demandé à quatre reprises des audiences à Macky SALL, montre que le PM leur à conscientiser sur l’arrivée de PASTEF.

La guerre de trois (UCS-BBY- PASTEF) aura belle et bien lieu à Ziguinchor.Reste à savoir qui des trois va gagner les batailles à l’horizon : présidentielle de février 2019 et législatives de juillet 2019

Pierre Joseph Diatta
Géographe/ spécialisé en développement local, décentralisation et aménagement du territoire
xibaaru.sn, Août 19, 2018

Related posts