Search

Avis d’expert ? Ou bien une simple lapalissade ? (ter)

Faux prophètes. Apocalyse de la reine Marie, XIVe siècle. Londres, British Library, ms Royal
L’affaire est entendue : Tivaouane « parraine Macky Sall ». Et, pour sûr, Tivaouane « votera Macky Sall » le 24 février 2018. C’est du moins une voix autorisée du khalife des tidjanes qui l’a assuré ce jeudi 20 septembre, lors de la ziarra de l’Achoura. Lire aussi: Avis d’expert ? Ou bien une simple lapalissade ? (bis) Et pour cause, après avoir déclaré que... Lire...

Avis d’expert ? Ou bien une simple lapalissade ? (bis)

Ainsi, donc, des sbires du Régime, ou du Système, ont-ils rempli leur mission. A la satisfaction certainement de leurs commanditaires. Auront-ils gagné pour autant leur pari ? Ça, nous ne le saurons qu’à l’heure du décompte des parrainages. En attendant, nous condamnons avec la plus grande fermeté leur acte, qui s’apparente à du banditisme politique. En fait, lesdits sbires sont des... Lire...

Avis d’expert ? Ou bien une simple lapalissade ?

Le prochain président de la République, comme tous ses prédécesseurs, sera le président de tous les Sénégalais, qu’ils soient Croyants ou non. C’est-à-dire, qu’ils soient Musulmans (toutes obédiences confondues), Chrétiens (toutes chapelles confondues), Animistes, Agnostiques ou Athées. Qu’ils soient par ailleurs Rebelles Casamançais ou non. Mais une constante voudrait que le président de la République, à la faveur du conflit... Lire...

Aurait-on perdu le nord au PDS ?

A la décharge du Président Abdoulaye Wade, il existe bel et bien un ‘‘Plan B’’ au Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Et c’est son Secrétaire Général National qui l’a décliné en son temps, exactement au moment où l’on agitait l’idée d’une candidature à la Présidentielle possiblement forclose du candidat désigné du PDS, Karim Wade. Celui-ci était alors sur le point d’être... Lire...

Une ode à l’opération parrainage

Illustration casavance.net
Vous qui êtes candidat à l’élection présidentielle du 24 février 2019 ; Si, en même temps, vous êtes un transhumant-cagoulard, nous faisons le pari que vous allez vous hâter lentement dans la collecte de signatures, avec comme objectif inavoué d’être recalé à terme, faute prétendument de parrains suffisants. Entendu, au demeurant, qu’il vous sera loisible d’y instiller nombre d’erreurs volontaires. Donc... Lire...

Ziguinchor: La guerre de trois (UCS-BBY-PASTEF) aura lieu

Depuis qu’il a détrôné le mythe de Ziguinchor, le ministre maire Robert SAGNA, aux élections locales du 22 mars 2009, le secrétaire général de la présidence de la république du Sénégal de l’époque Monsieur Abdoulaye BALDE, sous la bannière du Parti Démocratique Sénégalais, est devenu le maître incontestable des lieux. Le PDS évincé le 19 mars 2012 par la deuxième... Lire...

Casamance: Atépa mercenaire en cravate ou citoyen du développement durable ?

L’information selon laquelle Atépa allait devenir patron de foot avait déjà circulé dans les colonnes de Jeune Afrique du 13 mai 2018. C’est dans le même magazine d’ailleurs qu’il avait annoncé (N°2991) qu’il projetait de se présenter aux élections présidentielles de 2019. Ainsi, Atépa Technologies voudrait racheter plus de la moitié des parts du Casamance Sporting Club, anciennement Foyer des... Lire...

Incendie du « Marché Tilène » Ziguinchor, autre preuve du saupoudrage étatique en Casamance

Un feu d’une rare violence dont l’origine et la cause restent encore à déterminer de manière sûre et certaine a ravagé le marché Tilène de Ziguinchor dans la nuit du 10 et 11 août 2018. Le marché abrite au moins 300 cantines de commerçants. Après le marché Saint-Maure, c’est le deuxième plus grand lieu public d’exposition, de vente de denrées... Lire...

L’Etat défend « son » Niafrang en mobilisant une force de dissuasion contre les populations qui défendent leur environnement

Le projet d’exploitation du zircon connaît une nouvelle tournure qui laisse apparaître le sentiment haineux de notre gouvernement envers des populations déterminées à protéger l’équilibre éco systémique de leur localité. 50000 hectares pour une population d’environ 25000 habitants menacées de disparition : menaces réelles sur une denrée précieuse comme l’eau potable, accélération progressive du processus de pollution des eaux souterraines,... Lire...

Le chaos, ou quand et comment le « moi » a raison du « nous »

La dernière sortie musclée du député Cheikh Bamba Dièye, qui lui vaut présentement une convocation de la DIC (Division des investigations criminelles), à la demande du procureur de la République, fut certainement une belle échappée solitaire de sa part. Il traitait alors certains magistrats de corrompus. Cette dernière n’en reste pas moins une illustration, fort peu et même pas du... Lire...